Caractères végétatifs des composées

La marguerite symbolise l’immense famille botanique des composées. Elles représentent le septième de la flore européenne et nord-africaine. Avec mille genres et plus de vingt-mille espèces, la famille des composées (ou Composacées) est une des plus importantes dans la classification botanique regroupant des herbes, des arbustes et quelques arbres, c’est la plus vaste de toutes les dicotylédones. Cosmopolites, les composées sont représentées partout dans les régions tempérées et froides. En France, on recense cent onze genres et cinq cent trente-huit espèces.

Caractères végétatifs:

La plupart des composées sont des plantes herbacées annuelles, bisannuelles ou vivaces. D’ordinaire alternes, les feuilles sont le plus souvent découpées. La particularité de cette famille vient de la floraison, les fleurs sont réunies en groupe serré sur un réceptacle circulaire. Ce dernier est entouré de bractées plus au moins nombreuses et colorées, elles sont souvent confondues avec des pétales et l’ensemble forme le capitule.

Sur un capitule, les organes floraux (appelés fleurons) sont des cas de deux sortes. Les tubes réguliers appartiennent aux parties sexuées hermaphrodites et les formes irrégulières sont accompagnées d’une languette (ligule). Ce sont des fleurs femelles ou stériles et selon les plantes, le capitule porte de quelques dizaines à plusieurs centaines de fleurons. Après fécondation, les composées développent un fruit sec appelé akène. Il est parfois muni d’une aigrette qui facilite sa dissémination par le vent comme chez le pissenlit.

Tubiflores et liguliflores:

Les plantes de la famille des composées sont divisées en deux sous-familles, les tubipores comme la marguerite et l’aster dont leurs fleurs possèdent des organes sécréteurs d’essence et des fleurs tubuleuses. Les liguliflores comme les chicorés et les séneçons qui ont toutes des fleurs ligulées et sécrètent un suc laiteux.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire