Construire le conduit de fumée en briques

Les briques de terre cuite

Les briques de terre cuite sont censées être en conformité avec la norme NFP 51 301 pour qu’elles soient la base de la réalisation des conduits de fumée, les dimensions se différent selon leur forme :

  • La brique pleine : 5,5 x 10,5 x 22 cm,
  • La brique perforée : 6 cm x 12 cm x 25 cm.

En général, les briques de terre cuite dispose de bonnes caractéristiques qu’on indique comme suit :

  • Tolérance de dimension : 3 mm
  • Masse volumique : 1800 à 2000 kg/m3
  • Résistance à la compression : plus de 100 kg/cm2.
  • Résistance à la chaleur : plus de 500°.

Les briques réfractaires

Adaptés à la norme NFP 51 302, les briques réfractaires disposent d’une dimension bien précise (6 cm x 11 cm x 22 cm) alors que la masse volumique et la résistance à la compression sont idem à ceux des briques de terre cuite. La résistance à la chaleur est avantageusement supérieure pour qu’elle atteigne 950°.
Dans les constructions, on peut trouver un simple conduit de fumée en briques ou un double conduit monolithe. Ce dernier type du conduit englobe deux conduits d’évacuation des produits de combustion ou un conduit d’évacuation des produits de combustion ainsi qu’un conduit de ventilation du local.

Mise en pratique

Quelque soit le cas, les conduits de fumée en briques sont autoportants et s’ils sont accoudés, il est possible de les joindre au gros œuvre et dans ce cas, il faut veiller à ce qu’ils aient plus d’élargissement.
Les niveaux premiers de l’assise du bas de conduit en briques enterrées sont à préserver de toute infiltration d’eau.
Dépassant les 10 cm, l’épaisseur des parois est en étroite relation avec la stabilité et le degré d’isolation thermique de l’ouvrage et il faut savoir que le conduit en briques ne doit pas se baser sur un mur ou une cloison pour la constitution de ses parois.
Manque d’isolation thermique pour un conduit est susceptible de causer une élévation de la température suite à la dégradation des enduits et revêtements.

Appareillage des briques

La pose des briques doit se faire à plat et vous êtes censurés de travailler avec les briques de terre cuite et les briques réfractaires en même temps. Pour les parois de 22 cm d’épaisseur, il est recommandé à ce que les briques soient appareillées en « panner esses et boutisses » pour chaque niveau.
La réalisation des joints peut se faire soit au mortier bâtard de 400 kg de liant/ m3 de sable (Ce mélange doit contenir 1/3 de ciment Portland et 2/3 de chaux hydraulique) sous une épaisseur des joints égale au maximum à 8 mm, soit au mortier de ciment réfractaire sous une épaisseur maximale de 4 mm et qui reste adaptée à la norme NFB 40 003, il ne faut en aucun cas utiliser les coulis réfractaires.
Une fois que les briques sont bien mouillées, on peut les poser à bain soufflant de mortier. Puisque les joints sont pleins, on ne doit pas les garnir après coup par fichage. La pose des briques se fera par assises horizontales à joins croisés et il faut savoir que chaque brique recouvre la brique de l’assise inférieure suivant une longueur supérieure à 5 cm.
L’étape de couronnement peut se faire en briques ou en béton légèrement armé sans diminuer la section des conduits. La partie supérieure du couronnement englobe un enduit assez serré de mortier de ciment imperméable avec inclinaisons à l’externe.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire