Des plantes tapissantes aux fruits superbes

Les acaenas couvrent rapidement des sols caillouteux et secs, ils sont indiqués pour garnir la base de groupes d’arbustes lorsque celle-ci est exposée en plein soleil. Planter d’octobre à avril Acaena microphylla Tapis de cuivre, novae-zeylandae ou glaucophylla à raison de six pieds au mètre carré. Leur feuillage finement découpé est persistant. Il offre différentes teintes de bronze, de glauque ou de bleuté, leurs fruits sphériques, épineux, de couleur brune plus au moins cuivrée rappellent les châtaignes et leurs petites fleurs blanches éclosent en juin.

Des bouquets plumeux:

Dans la nature, nombreuses sont les plantes aux graines surmontées de soies brillantes qui captent la lumière, la clématite Clematis tangutica aux fleurs pendantes jaune d’or s’épanouit de juin à août. Palisser cette plante sarmenteuse vigoureuse, en garnir clôtures ou treillages ou la laisser courir sur le sol au pied de grands arbustes. Planter un pied au mètre carré de clématite integrifolia dont les hampes dressées portent des fleurs bleues à pétales retournés, ses fruits se couronnent de longues soies argentées disposées en houppe tourmentée.
Les fleurs blanches à cœur doré de Dryas octopetala donnent des capsules de graines plumeuses et gracieuses. Le vent les disperse peu à peu, cette plante tapissante fleurit au soleil en mai et juin. Son feuillage dense et lustré se développe au ras du sol.

Les fleurs des pulsatilles sont également surmontées d’aigrettes plumeuses et argentées. Ces plantes sont utilisées en bordure de massif ou dans les rocailles ensoleillées. Leur floraison est précoce, de grosses clochettes violettes, blanches, jaunes ou rouges et suivant les espèces apparaissent en mars ou avril avant que le feuillage soit entièrement développé.

Des fruits aux couleurs vives:

Les feuilles de l’actaea rappellent celles de l’astilbe, sa floraison blanche d’aspect vaporeux a lieu en mai. Les fleurs laissent la place à des grappes de baies noires chez Actaea spicata. Baies blanches contrastant avec des pédoncules rouges chez pachypoda et rouges dans le cas d’A. rubra. Elles se colorent durant l’été, c’est une plante robuste qui se plaît à l’ombre et à mi-ombre. Les expositions froides lui conviennent et elle est à planter dans une bonne terre de jardin plutôt fraîche. Elle prospère de nombreuses années sans soins particuliers.

Les baies noires de Polygonatum odoratum et multiflorum, ou sceau de Salomon, prolongent en fin d’été l’effet décoratif des fleurs en sous-bois. On rencontre aussi Arum maculatum aux grandes feuilles vertes ornées de brun.
Les fleurs sont peu décoratives et souvent masquées par le feuillage, les fruits mûrissent en été. Ils se présentent sous forme de baies rouge vif réunies en épis d’une vingtaine de centimètres de long. Ceux d’italicum d’un rouge corail très lumineux mûrissent en automne.

Le smilacina est une plante vivace, trop méconnue, vigoureuse et rustique qui émet des tiges feuillées, arquées, retombantes. Elles sont groupées en touffes de 80 cm de haut. Des fleurs blanc crème en garnissent l’extrémité en mai. Elles sont remplacées par des baies blanc crème virant par la suite au rouge clair.

Des plantes d’ombre:

Pour tapisser des surfaces importantes à l’ombre d’un arbre ou d’arbustes, choisir Duchesnea indica. Feuilles et stolons rappellent ceux des fraisiers des Quatre saisons. En juin et juillet, les fruits de couleur rouge vif sont dressés, ils tentent les enfants mais sont dépourvus de saveur. Les touffes de Phytolacca aine-ricana s’élèvent à plus de 2 m de hauteur dans les sols frais, légers et nutritifs. La masse des grandes feuilles ovales vert clair est égayée de juin à septembre par des fleurs blanches parfois rougeâtres et disposées en longs épis dressés. Les baies d’abord rouges deviennent noir de jais.

Pour un emplacement ensoleillé:

Leycesteria formosa est un arbuste vigoureux de 2 m de haut, il apprécie un emplacement ensoleillé. Ses fleurs blanches à bractées rouges se succèdent en grappes pendantes jusqu’à l’automne. D’abord, pourprées et après puis noires, les baies sont fort appréciées des faisans. Les fruits colorés de certaines vivaces égaient le jardin alors que les fleurs ont fané, il faut toujours tenir compte de la nature de la fructification au moment de l’établissement du schéma des plantations.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire