Des rosiers pour les régions froides

Dans les régions aux hivers très rigoureux, il faut choisir des variétés rustiques. Parmi les espèces botaniques, retenir Rosa rugosa, wichuraiana et pimpinellifolia. Leurs descendants sont très résistants au froid comme les rosiers arbustes issus de rugosa, robustes et florifères. Alba Plena a des fleurs blanches doubles et un feuillage persistant. Lutea se caractérise par ses nombreuses petites fleurs doubles jaune pâle.

Climbing Cecile Brunner et Maréchal Niel sont des variétés anciennes issues de rosiers thé à éviter dans les régions froides.

A réserver aux climats doux:

Certains rosiers botaniques ou variétés anciennes résistent mal au froid qu’il faut réserver au midi et au sud-ouest de la France. Certains y ont un feuillage persistant.

Il est essentiel de leur assurer une ombre légère en été surtout pour les variétés grimpantes palissées contre un mur blanc car l’échauffement est considérable.

Parmi les rosiers botaniques à planter au sud de la Loire, choisir Rosa hemisphaerica qui est un buisson aux grosses fleurs d’un jaune soutenu ; laevigata sarmenteux à feuillage brillant quasi persistant et à fleurs simples, blanches et parfumées ; sempervirens sarmenteux à feuillage persistant et aux fleurs également simples, blanches et parfumées. Cette espèce a donné naissance à la variété Félicité et Perpétue, l’un des premiers rosiers grimpants obtenus en Europe aux fleurs doubles, blanches et parfumées mais redoutant aussi les grands froids.

Les « rosiers-lianes », descendants de banksiae, au port souple et de grande vigueur se plaisent sous climat doux.

Des teintes délicates à protéger du soleil:

Pour bien fleurir, les rosiers demandent du soleil, mais un léger ombrage permet de prolonger la durée de floraison de nombreuses variétés. Il préserve aussi certaines teintes délicates « virant » au soleil et il en est ainsi des coloris rouge pourpré à violet qui deviennent grisâtres sous un soleil trop ardent. Les tons rouge orangé à rouge vif « tiennent » mieux. Éviter de planter en plein soleil le rosier buisson Crimson Glory : ses grandes fleurs d’un rouge profond prennent une teinte violacée.

Parmi les rosiers grimpants, protéger du plein soleil Veilchenblau et Albertine : les fleurs du premier virent au gris alors que celles du second d’un rose délicat « passent » vite.

Des variétés sensibles à l’oïdium:

C’est le cas de Dorothy Perkins et d’American Pillar, rosiers grimpants hybrides de Rosa wichuraiana dont tous les descendants sont sensibles à cette maladie. De même, Zéphirine Drouhin doit être palissée en situation bien aérée et à l’abri du soleil trop ardent pour limiter les risques de développement de l’oïdium.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire