Doublage par contre-cloisons

La façon la plus idéale pour optimiser la résistance thermique d’une construction est de doubler ses murs avec des cloisons contenants à un matériau isolant.

Cloison de doublage:

Une contre cloison est devenue la façon la plus convenable pour isoler un mur contre les vents froids dont la surface est non déterminée. Certains remèdes techniques sont considérés pour dresser ce genre de cloison en prévoyant une lame d’air de 3 cm entre celle-ci et le mur.

La cloison construite demande un grand travail de maçonnerie mais elle garantit en contrepartie une résistance maximale, son importance est considérée lorsqu’elle vient au support des appareils lourds comme le chauffe-eau et les meubles suspendus. On appelle les contre-cloisons de doublage isolantes ceux qui sont réalisées en carreaux de plâtre, de béton cellulaire ou en briques plâtrières. Leur technique de montage est un peu différente et prend en considération quelques mesures :

  • son montage sera réalisé impérativement sur une semelle souple, celle-ci est formée d’une planche en bois ;
  • sur les cotés, entourez la cloison entre des règles de retour ou des pieux d’angle si elle joint un angle intérieur ;
  • si sa longueur excède 280 cm, garantissez la tenue de la cloison par des tendeurs terminés par des traverses d’écart ;
  • employez une colle spécialement pour le montage des carreaux de plâtre ou de béton cellulaire ;
  • pour les briques plâtrières, l’utilisation d’un mortier de chaux est préférable ou un plâtre gros gâché serré sauf si vous travaillez sur les cloisons de doublage des murs d’une cave ou d’un sous-sol à bâtir avec un mortier de ciment bâtard.

Le montage des contre-cloisons en carreaux de plâtre ou en terre cuite est toujours réalisé avec joints rompus. Examinez constamment la droiture et l’aplomb depuis la semelle de bois fixée au sol.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire