Espèces de rosiers et conditions climatiques

Pour une région donnée, il est important de connaître les espèces et les variétés de rosiers les mieux adaptées aux caractéristiques locales. Le froid de l’hiver, les périodes de canicule estivale et l’humidité atmosphérique ont une influence sur la croissance des rosiers. Les variétés récentes de rosiers buissons et de rosiers grimpants sont dans leur grande majorité rustique en toute région. En revanche, certaines variétés anciennes réussissent mieux sous un climat clément ou aiment les hivers marqués.

Les espèces d’origine:

types de rosiersLes espèces botaniques de rosiers à l’origine des variétés cultivées viennent pour la plupart d’Europe ou d’Asie. Elles présentent des degrés de rusticité bien différents. Ainsi, Rosa rugosa, originaire de Sibérie et fedtsclieîl- koana et celle d’Asie centrale présentent une rusticité à toute épreuve. Elles peuvent être plantées dans les régions les plus froides d’Europe. D’autres, comme R. loevigala et R. bracteata, originaires du sud de la Chine ou comme R. banksia originaire de l’ouest de la Chine sont au contraire des espèces délicates donc il faut les réserver aux climats doux car elles fleurissent dans le sud de la France.

Parmi les grands groupes de rosiers anciens, il existe des différences de rusticité. Les rosiers galliques et les rosiers alba aux fleurs parfumées sont rustiques en toute région. Les rosiers de Chine et les rosiers thé, originaires de Chine et ancêtres des rosiers à floraison remontante, ont été introduits plus tard. Ils ont marqué l’apparition d’une génération présentant une moindre résistance au froid. Ces rosiers se plaisent dans les régions méditerranéennes et en Californie.

Les espèces ayant donné naissance aux premiers rosiers grimpants manquent parfois de rusticité. Le rosier sarmenteux Rosa sempervirens à longues tiges souples d’origine méditerranéenne est peu rustique de même que sa descendance. R. wichuraiana, espèce résistante au froid, a donné des rosiers grimpants plus au moins rustiques selon les autres variétés ou les autres espèces utilisés dans les croisements.

Le rôle déterminant du porte-greffe:

Les variétés modernes de rosiers sont greffées sur des espèces botaniques, le choix du porté greffe a beaucoup d’importance dans l’adaptation du rosier au type de sol et au climat. L’églantier Rosa canina et ses variétés sont souvent utilisés comme porte-greffes pour leur rusticité et leur bon comportement en sol fertile ou calcaire. R. multiflora est mieux indiqué en sol acide ou sablonneux. Dans le midi de la France, on utilise surtout comme porte-greffe R. indica major qui est bien adapté au climat.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire