Influences de décoration des architectures d’antiquité et de classicisme

De nombreux styles généraux de décoration portent des noms communs comme country, contemporain, colonial, éclectique… Outre ces styles généraux, certains styles sont devenus synonymes de périodes particulières de l’histoire.

Même si vous n’avez pas à décorer de maison d’époque, il est utile pour tout travail de décoration d’avoir une idée claire des principaux styles historiques. Les décorateurs se sont toujours inspirés des styles d’époques antérieures et il en est de même aujourd’hui.

Tout au long des périodes stylistiques successives, on trouve une poignée de thèmes fondamentaux ou approches de base de la décoration (et en fait de l’art en général) qui réapparaissent sous différentes formes au cours des siècles et parfois même existent côte à côte et ces principales influences sont le classicisme, le gothique, le baroque et le rococo.

Le classicisme

Le classicisme s’inspire de la Grèce antique en passant par Rome et qui est fondé sur les formes grecques, romaines ainsi que sur les lois mathématiques des proportions, le style classique s’applique non seulement à l’architecture et aux beaux arts mais aussi à la décoration d’intérieur. Aux XVe et XVIe siècles, l’explosion créative de la Renaissance marqua la fin de la passion médiévale pour le gothique et un retour au classicisme. Les motifs romains, couronnes, guirlandes et festons, arabesques et volutes, feuilles de grappes vigne et grappes de raisins, acanthes et palmettes et vases firent alors et font toujours partie du vocabulaire des ornements classiques.

Les idées classiques interprétées par l’architecte italien du XVIe siècle, Andrea Palladio, inspirèrent le thème dominant de la version anglaise de l’architecture palladienne introduite au début du XVIIe siècle par l’architecte britannique Inigo Jones. Cependant, le style ne devint réellement populaire en Grande-Bretagne qu’un siècle plus tard et vers 1750 en Amérique du Nord.

Au XVIIIe siècle, la tradition presque obligatoire du «Grand Tour » d’Europe permit aux héritiers de l’aristocratie de se plonger dans les ruines de la Grèce et de la Rome antiques et dans la glorieuse Italie de la Renaissance. Le «Grand Tour », combiné avec les extraordinaires découvertes archéologiques faites en Italie et en Grèce, en particulier celles de Pompéi et d’Herculanum, fut à l’origine du premier style vraiment international qui est le néoclassicisme.

Le néoclassicisme de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle domina l’architecture d’intérieur dans toutes les classiques qui caractérisèrent l’âge de l’élégance. Il y eut Lille autre résurgence du classique au milieu du XIXe siècle avec le Renaissance Revival et autres réincarnations inspirées du classique. Dans le dernier tiers du XXe siècle, le postmodernisme incorpora les éléments et les proportions classiques aux bâtiments et intérieurs contemporains.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire