Les composées alimentaires et ornementales

Plusieurs plantes de cette famille font partie des espèces les plus cultivées, c’est le cas du tournesol (Helianthus annulas) dont on extrait une huile alimentaire. Le potager en regroupe de nombreuses : la laitue, l’artichaut, les chicorées (scarole, frisée, endive), le pissenlit, le salsifis, la scorsonère, le topinambour, le cardon. Beaucoup de Composées sont des plantes sauvage et c’est le cas de la pâquerette, des chardons, des séneçons (Senecio), des pissenlits (Taraxacum), des laiterons (Sonchus) ou du bleuet (Centaures cyanus), ce dernier est en passe de disparaître par la faute des herbicides.

Les composées ornementales:

Outre la classique marguerite (Chrysanthemum leucanthemum) et toutes les formes de chrysanthèmes, de nombreuses composées sont cultivées pour leur floraison. Parmi les plus connues : pâquerette, aster, rudbeckia, coreopsis, helenium, heliopsis, dahlia, souci (Calendula), achillée, verge d’or, immortelle, gerbéra, érigeron, dimorphotéca, arctotis, gazania, agératum, zinnia, cosmos, gaillarde, œillet et rose d’Inde, cinéraires, anthémis.
Les chardons font partie de cette famille et certains d’eux comme les carlines, chardon bleu des Alpes (Eryngium alpinum), chardon-Marie (Silybuni marianum), échinops agrémentent les massifs de vivaces. On trouve aussi des plantes plus originales et plus rares comme l’édelweiss.

Les propriétés particulières:

La famille des composées est ancienne, des membres fossiles datant du Miocène supérieur (environ 2 millions d’années) ont été retrouvés et cette famille serait l’évolution des Urticacées.
Il existe quelques rares composées arbustives, ce sont souvent des espèces exotiques comme le vernonia et ce dernier se rencontre dans les contrées chaudes de l’Amérique tropicale. Certains séneçons arborescents poussent dans les régions d’altitude d’Afrique comme Senecio adnivalis qui se développe au-dessus de 3000 m sur les monts Ruwenzori et Kilimandjaro. Les formes grimpantes comme le mutisia de Nouvelle-Zélande sont rares.

La rose de Jéricho (Astericus pygmoeus) qui figure sur les armoiries des croisés est une composée célèbre. Beaucoup de plantes de cette famille renferment des principes amers ou des essences aromatiques, certaines sont utilisées en médecine.
La camomille et l’absinthe ont d’excellentes propriétés digestives, la bardane est un dépuratif général efficace. Le souci s’emploie en homéopathie pour soulager les maux cutanés. L’arnica traite les hématomes, le tussilage est un remède contre la toux et le séneçon s’utilise en cataplasme contre les maux de gorge.

Dans la même rubrique

Un commentaire sur “Les composées alimentaires et ornementales”

  1. La famille des liliacées

    […] des liliacées regroupe deux cent cinquante genres et quatre mille espèces. Elle comprend des plantes ornementales de grande valeur. Les Liliacées sont des plantes monocotylédones cosmopolites, ce sont des […]

Ajouter un commentaire