Pose d’une porte sectionnelle et montage d’un vantail

Constituant une variante de la porte enroulante, la porte sectionnelle est la solution idéale pour un garage peu profond ou ouvrant au ras du trottoir.

Constitution et particularités:

Le montage de ce type de porte requiert un niveau technique affirmé spécialement pour la mise en place et le réglage du mécanisme de compensation et d’équilibrage qui ne peut s’effectuer en toute sécurité que par au moins deux personnes.

Le vantail est composé de quatre panneaux horizontaux (pouvant être recouverts d’un parement en bois) et articulés de façon particulière. En effet, leurs chants s’emboîtent lorsque la porte est fermée ce qui assure une très bonne étanchéité et un bon niveau d’isolation thermique et acoustique ainsi qu’une grande rigidité donc une résistance élevée aux tentatives d’effraction.
Par ailleurs, ils s’articulent entre eux par des charnières et les axes des articulations latérales portent des galets roulant dans deux rails placés de part et d’autre du tableau et remontant sous le plafond du garage.
La manœuvre du vantail s’effectue par l’intermédiaire de câbles entraînés par un axe supérieur monté sur la retombée du linteau.
Les ressorts équilibrent le vantail pour réduire la force nécessaire à la manœuvre et permettre notamment de motoriser la porte à l’aide d’un moteur de faible puissance, ils sont adaptés à la masse du vantail:

  • un ressort de torsion enroulé au milieu ou à l’extrémité de l’axe d’entraînement pour un vantail lourd ;
  • pour un vantail léger, deux ressorts hélicoïdaux de traction placés de part et d’autre à l’avant des rails horizontaux où repose le vantail ouvert.

Montage du vantail:

Le vantail s’assemble en position ouverte en commençant par le panneau inférieur. Le calage du premier panneau, qui détermine l’alignement des trois autres, doit faire l’objet des plus grands soins afin d’éviter le blocage intempestif du vantail au milieu de sa course :

  • Ne vous fiez pas au seuil de porte mais posez le panneau sur deux cales biaises et réglez l’une d’elle pour obtenir l’horizontalité parfaite du panneau, mesurée à l’aide d’un niveau à bulles posé au milieu de son chant supérieur;
  • Quand le bon réglage est obtenu, maintenez le panneau en place à l’aide de clous plantés dans les montants du dormant et rabattus sur le panneau;
  • A l’aide d’un compas, vous reportez le profil du seuil de porte au bas du panneau et puis, recoupez celui-ci si nécessaire avant de fixer le joint inférieur qui est généralement collé et vissé.

Réalisation d’un dormant:

L’équerrage et la précision du dormant s’avèrent très importants. Si le tableau ne correspond pas exactement aux dimensions de la porte, vous confectionnez un dormant avec de gros tasseaux de section 6×8 cm, vissés dans la maçonnerie sur lesquels vous clouerez dans les angles supérieurs des butées en tasseaux de 27×27 mm.

Dans la même rubrique

Un commentaire sur “Pose d’une porte sectionnelle et montage d’un vantail”

  1. Poser un portail à battant du jardin de sa maison

    […] d’ouverture désirée à savoir vers l’extérieur ou vers l’intérieur. Notons que la pose des vantaux doit être faite sur des cales ayant une épaisseur égale à la garde au sol. Dès que vous […]

Ajouter un commentaire