Soudobraser l’acier

Les installations sous pression font appel à des tubes en acier et en cuivre, la différence étant en qualité tant qu’en prix par exemple les tubes en acier sont considérablement plus économiques mais difficiles en leur montage.

Principes de mise en œuvre:

Toute sorte d’acier qu’il soit galvanisé, fonte ou acier doux doit être réuni par soudobrasure.

Quand on dit le mot soudobrasure cela signifie la soudure autogène de deux pièces de métal par fusion en ajoutant un métal de même nature en plus de la brasure. La soudobrasure nécessite une température qui dépasse les 2 500°C obtenue souvent par un chalumeau oxybutane et demande l’ajout de laiton.

Préparation de l’acier:

Vous devez envisager les techniques suivantes afin de réussir l’assemblage de deux tubes avec communication entre eux :

  • cintrer soigneusement le bout du tube vertical en contact avec l’horizontal ;
  • effectuer une coche de même sorte dans le tube horizontal. On appelle ce type d’ouverture gueule-de-loup.

Débutez en polissant les bords découpés, affinez et ébarbez les en utilisant une lime queue-de-rat. Ensuite, vous dégraissez toutes les parties pour limer facilement.

Établissez le tube dans l’étau et fixez la lime demi-ronde horizontalement : une main sur la poignée et l’autre au bout pour conduire et soutenir la lime; faites le travail soigneusement.

Assemblage:

Utilisez la flamme du chalumeau oxybutane pour chauffer le métal et avancez la baguette afin de réaliser deux pointages tout à fait opposés et mettez de chaque face une petite quantité de métal, on recommande vivement de le choisir sous la forme de baguette de laiton recouverte avec un décapant.

Effectuer la soudobrasure:

  • Placez les tubes sur une brique réfractaire ;
  • En gardant la flamme à 3 mm environ des pièces à joindre, approchez la lance ;
  • Courbez la lance avec un angle de 45° par rapport à l’endroit sudobrasé ;
  • Prenez la baguette de métal avec le laiton en l’inclinant au même degré contre le dard de la flamme ;
  • Détachez une goute de laiton sur le joint ;
  • Ecartez le chalumeau et refaites la même opération mais cette fois un peu plus proche afin de former un cordon continu.

Vous devez en aucun cas chauffer directement le métal d’apport car la chaleur des pièces chauffées par la flamme le fait fondre.

Les finitions:

  • Après le refroidissement du tube, brossez pour éviter les résidus ;
  • Egalisez les irrégularités en frottant le cordon de soudure avec une brosse métallique et pour rendre la surface plus plane, considérez le passage d’une toile émeri.
  • Pour joindre deux tubes en bout, vous devez avant de commencer en chanfreiner les bouts, c’est-à-dire abattre les bords à 45°. De cette façon, les pièces assemblées permettent un vide suffisant pour former le joint qui va contenir le métal d’apport;
  • Faites le chanfreinage en utilisant la même lime ;
  • Dégraissez les pièces ;
  • Pointez les tubes pour les joindre ;
  • Soudobrasez en fixant la baguette verticale pour effectuer un cordon aussi exacte que possible.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire