Technique pour entretenir le bois vernis ou ciré

Pour rénover un vernis terni, on peut y passer un chiffon doux imbibé d’essence de térébenthine. S’il est écaillé, il faut revernir après décapage et ponçage. La cire est un produit naturel qui conserve au bois sa chaleur et son velouté. Mais, un meuble ciré nécessite un entretien plus un suivi. Tous les deux ans environ, il est recommandé de passer une très légère couche de véritable cire d’abeille fondue au bain-marie puis polie au chiffon de laine ou à l’aide d’un disque de ponceuse revêtu d’une peau de mouton.
Pour une surface cirée trop encrassée, employez un solvant spécial (décireur) puis recirez légèrement.

Le vernissage:

Avant de passer un vernis, dégraissez et dépoussiérez soigneusement la surface et n’oubliez pas que, loin de les masquer, le vernis tend à faire ressortir les défauts d’aspect de la surface traitée. S’il s’agit d’un vernis teintant, faites un essai sur une chute de bois.
Dans une pièce sans poussières et dépourvue de courants d’air, étalez le vernis au pinceau en tirant bien dessus pour avoir une couche mince.
Si vous passez deux couches, effectuez un léger ponçage au papier de verre très fin et dépoussiérez avant la seconde couche.

La teinture:

Les teintures à l’eau sont les plus employées car elles sont les plus pratiques et donnent généralement un bon résultat avec une seule couche. Une seconde couche ne s’impose que si on veut une teinte plus foncée, plus satinée ou encore sur certains bois où la teinture fait lever les pores. Dans ce cas, poncez et dépoussiérez avant la seconde couche.
Il existe une vaste gamme de vernis adaptés à l’intérieur ou à l’extérieur.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire