Brasure, soudure et soudobrasure

Afin de simplifier la tâche du plombier amateur et le dispenser à réaliser des brasures à chaud, différentes solutions sont offertes car la plomberie fait appel à diverses techniques touchant à la métallerie ainsi qu’au travail des matières plastiques.

Les plus marquantes sont celles qui touchent à l’assemblage à chaud des tubes métalliques suivant les nombreuses techniques utilisées en plomberie. Afin d’éviter les imprécisions, une définition des mots employés pour désigner l’assemblage à chaud de pièces métalliques.

La jonction et soudobrasure servent d’intermédiaire entre les pièces pour la liaison par fusion d’un métal d’apport. La soudure autogène qu’on appelle souvent soudure consiste à assembler des pièces métalliques entre elles par la fusion des pièces en contact.

La solidarisation en refroidissement et en ce solidifiant, la réunification consiste à faire fondre un alliage à base d’étain ou d’argent qui s’infiltre entre les deux pièces.

Théoriquement et suivant les différents techniques, la températures est réalisée sans flamme et pratiquement, la brasure tend à l’étain à 1300 °C.

Avec apport d’argent où mélange cuivre-phosphore argent, la brasure forte nécessite une température de 1800 °C. Le laiton sert de métal d’apport afin d’atteindre prés de 2500 °C avec la soudobrasure tandis que la soudure autogène exige une température supérieure à 3000 °C.

Produire la chaleur:

Pour avoir un gaz associé à l’oxygène, la flamme est produite par la combustion, une chaleur nécessaire et acquise par une flamme ou par l’électricité.

Pour avoir la brasure à l’étain, on utilise une lampe à souder à flamme douce ou un chalumeau. Théoriquement, la tentation a bien échoué dans le domaine de plomberie avec un fer à souder.

L’oxybutane: un chalumeau puissant est une nécessité pour la soudobrasure.

En plomberie, la soudure autogène est peu pratiquée avec un poste de soudure qui se fait simplement avec un chalumeau oxykyrène ou oxyacétylénique.

Dans la même rubrique

9 Commentaires sur “Brasure, soudure et soudobrasure”

  1. Matériels et outils de plomberie

    […] matériaux et outils sont obligés pour la brasure ou la soudure, à savoir […]

  2. Réalisation des raccords par collet battu

    […] Utilisez le coupe-tube comme pour une liaison en brasure. […]

  3. Utilité de braser le cuivre

    […] l’aide d’une baguette de métal d’apport, la brasure consiste à assembler par recouvrement deux pièces (de même métal ou de métaux différents). La […]

  4. Transpiration de valves de bronze

    […] soudure de valves des pipes de cuivre exige un peu plus de chaleur à cause des murs plus épais. Mais, le […]

  5. Raccords bicônes en plomberie

    […] d’un raccord bicône vous évite toute brasure et permet une grande facilité de montage ayant une efficacité absolue: Pas besoin de penser à […]

  6. Tubes, conduits et raccords

    […] peut facilement raccorder les tubes directement entre eux en le faisant par emboîture et par brasure mais de préférence en raccords car ceci favorise leur […]

  7. Réaliser et assembler par une emboîture

    […] Et bien cette technique a pour objectif d’emboîter un tube dans un autre, hormis l’ajout d’un raccord, par agrandissement de l’un à l’aide d’une matrice et en pénétrant l’autre avant brasure. […]

  8. Soudobraser l’acier

    […] autogène de deux pièces de métal par fusion en ajoutant un métal de même nature en plus de la brasure. La soudobrasure nécessite une température qui dépasse les 2 500°C obtenue souvent par un […]

  9. Pâte décapante et assemblage par raccords

    […] technique de brasure est à la portée de tout amateur, elle nécessite pourtant une préparation très délicate afin […]

Ajouter un commentaire