Tapis de fleurs à planter avec les géraniums

Nombre de géraniums à la végétation basse et à la robuste constitution fournissent d’excellents couvre-sols. Le champion en la matière est macrorrhizum. Persistant et aromatique, il possède un feuillage duveteux, les fleurs, rose magenta ou blanches apparaissent par vagues en mai-juin et en fin d’été. D’une robustesse rare, ce géranium parvient à coloniser des sols maigres, il peut garnir le pied de haies de troènes réputés pour ne rien laisser pousser.

Par ses rhizomes et par semis, il garnit de vastes surfaces : cinq pieds pour 1 m² en trois ans et pour 5 m² en six ans. Peu élevé (30 cm), il sait rester discret et n’oubliez pas d’éviter de l’associer car il prend toute la place.

La végétation d’endressii est toute différente, il forme des rhizomes abondants mais s’étendant peu. Les tiges annuelles courent sur 50 ou 60 cm en tout sens, le feuillage large et vert vif est dominé par une abondance de fleurs roses. Le tout atteint de 40 à 50 cm de haut et moins étouffant que le précédent, il peut entrer dans de grandes plates-bandes. Le mieux est de l’utiliser sous les arbustes comme les pérovskias, les caryopteris, les céanothes qui sont de bons associés. Le marier aussi aux rosiers à forte végétation et en hiver, la souche des géraniums réduite à presque rien permet les façons culturales autour des rosiers.

Peu connu pour l’instant mais promis à un bel avenir, procurrens convient aux talus. Tapissant (15 cm de haut), il s’étend avec vigueur dans toutes les directions. Ses tiges s’enracinent en s’étendant à la façon des pervenches et des fraisiers. Il forme un réseau dense en peu de temps dont les fleurs magenta à cœur noir apparaissent de juillet à novembre. Amateur d’ombre, il s’y montre envahissant et sa floraison un peu éparse le désigne plus pour le jardin sauvage que pour la plate-bande.

Le géranium des bois est recommandable partout, son feuillage demi-persistant, découpé ou léger apparaît sur des tiges très fines. Les fleurs grandes et brillantes naissent de juin à août. Leur coloris ordinaire est rose magenta, il en existe des blanches et des roses églantines à stries foncées. Amateur de calcaire et de terres fortes, il apprécie l’ombre légère et c’est une plante de sous-bois qui forme d’élégants coussins de 30 cm de haut et de 1 m de diamètre.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire