Isolation des canalisations et des radiateurs

Les pertes de chaleur entraînées par les canalisations d’eau chaude et de chauffage central baissent l’efficacité de la chaudière.

Niveau d’isolement des tuyauteries:

Le degré d’isolement diffère selon l’écart de la chaleur entre le coté extérieur de la conduite et la chaleur intérieure de la chambre où elle est placée. De ce fait, la tuyauterie de chauffage sortant de la chaudière doit profiter des avantages d’une isolation clairement supérieure à celle produite par une canalisation d’eau chaude sanitaire.

Dans les chambres chauffées, l’isolation légère des canalisations d’eau chaude sanitaire n’est pas obligatoire si sa longueur est moins de 3 m. Pour le chauffage central, pas besoin d’isoler la canalisation du retour des radiateurs qui atteint la chaudière.

Dans les chambres non chauffées, les canalisations les plus chaudes qui sortent de la chaudière méritent une protection thermique appropriée, elle peut être assurée par des coquilles en laine de verre qu’on enveloppe dans un film thermo réfléchissant.

Quelque soit la technique d’isolation qu’on utilise, soignez tout spécialement les coudes, les raccordements et toute sorte de jonction en enroulant une bande isolante et tenue par un tissu adhésif sur l’isolant de base.

Garnissage derrière les radiateurs:

Le pan du mur situé entre le radiateur et l’intérieur de la pièce reçoit plus de chaleur que l’air intérieur et n’en libère qu’une partie. Le rendement thermique d’un radiateur peut donc être délicatement augmenté en emplissant cette partie du mur derrière lui en utilisant un matériau ayant des propriétés isolantes et thermo réfléchissantes.

Le matériau isolant le plus fréquent est composé d’une plaque de laine minérale dont la face extérieure est couverte d’une feuille en aluminium. Des matériaux plus appropriés disposent des feuilles de fibres synthétiques enveloppées dans un film en mylar argenté, la méthode de garnissage est toujours la même pour n’importe quel matériau :

  • soignez les cotes de la partie projetée par le radiateur sur le mur sans faire dépasser l’isolant ;
  • définissez l’emplacement des pattes pour fixer le radiateur dans le mur ;
  • divisez les plaques à mettre entre ces pattes et de chaque coté ;
  • collez celles-ci au dos, puis débordez-les l’une après l’autre jusqu’à la fin du mur et appuyez-les en utilisant un manche à balai de façon à ce qu’elles soient bien encollées.

Divisez la plaque isolante avec un gros cutter et posez-la derrière des plots de colle spéciale. Par la suite, glissez chaque plaque derrière le radiateur.

Dans la même rubrique

3 Commentaires sur “Isolation des canalisations et des radiateurs”

  1. Isolants minces

    […] d’un isolant mince réduit strictement les travaux liées aux radiateurs de chauffage ou de tuyauterie, appliques électriques et encadrement des fenêtres, cela sur les murs peu soumis […]

  2. Comment choisir un radiateur à inertie ?

    […] Avant de procéder à l’achat de votre radiateur à inertie, il est important de faire un calcul de la puissance idéale. Vous pouvez pour cela contacter des professionnels qui se baseront sur divers facteurs pour cela. Ils tiendront par exemple compte du volume de la pièce, des différents types de pièces, de la présence de portes et fenêtres, de l’exposition et de l’isolation. […]

  3. Provence

    Merci pour ces bons conseils, les plaques isolantes réfléchissantes sont une bonne solution pour récupérer la chaleur à l’arrière des radiateurs, on oublie trop souvent ce genre de détails alors que ce sont des manières peu coûteuses pour faire des économies d’énergie !

Ajouter un commentaire