Peinture à base d’eau et d’huile: Détrempe, peintures acryliques, laques texturées et texturés

La peinture est un outil merveilleusement polyvalent. Non seulement il existe une immense gamme de couleurs, mais il est aussi possible de fabriquer toutes les nuances désirées par tâtonnement chez soi ou par ordinateur en magasin.
On la trouve en différentes textures et finitions et avec divers pouvoirs couvrants ou protecteurs. En outre, vous pouvez l’utiliser pour imiter des matériaux précieux.
La peinture consiste principalement en un pigment mélangé à un liant additionné d’un solvant qui la rend plus facile à travailler et s’évapore quand il sèche. Les peintures contiennent aussi des substances qui accélèrent le séchage, repoussent les moisissures ou permettent des effets de texture ou des initions spéciales que seuls obtenaient autrefois des peintres confirmés. On trouve aujourd’hui entre autres des peintures imitant le tissu, le cuir, le Vert-de-gris et les patines anciennes. La plupart des peintures sont à base d’eau ou à base d’huile (glycérophtalique). Les deux sortes existent en plusieurs finitions qui vont de mat à super-brillant en passant par le satiné et brillant. Les peintures à l’huile sont de moins en moins populaires et les peintures à l’eau sont (des mélo-rages de résines généralement vinyliques ou acryliques) en suspension. Aujourd’hui, avec les acryliques et vinyliques satinées, utilisées avec des sous-couches et des vends acryliques obtiennent à peu près le même aspect qu’avec les peintures à l’huile.
Temps de séchage rapide, absence d’odeur et nettoyage faible sont les principaux avantages des peintures à l’eau. Ces peintures étaient autrefois moins durables, mais faciles à nettoyer et d’un aspect moins plaisant que les peintures Glycéro. Tous ces inconvénients ont aujourd’hui disparu avec la venue des nouveaux lavis et vernis appliqués en finition pour donner une profondeur translucide intéressante à toutes les surfaces même les plus plates.

Peintures qui ne coulent pas

Les peintures à l’eau et les glycéro existent en version thixotropiques ou plus simplement qui ne gouttent pas, n’ont pas besoin d’être remuées ou diluées et passent directement du pot au plafond ou aux murs. Vous trouverez des kits complets, camion, rouleau et peinture  » sans gouttes  » et particulièrement pratique pour les plafonds.

Peintures acryliques

Les acryliques couvrent bien et sèchent vite, pratiquement sans odeur.

Laques époxy

Avec leur finition brillante et dure qui résiste aux salissures et à l’abrasion, elles peuvent être utilisées sur les carreaux de faïence, la maçonnerie, le métal et la porcelaine. Elles sont toutes indiquées pour repeindre des murs carrelés que vous n’aimez plus. Cependant, comme elles sont difficiles d’emploi et lentes à sécher, suivez attentivement les instructions portées sur la boîte.

Laques texturées

En séchant, ces peintures texturées se fendillent pour donner une finition craquelée. Elles sont utiles pour les boiseries mais aussi pour les meubles en bois et les pieds de lampes bien que vous puissiez obtenir un effet vieilli plus subtil encore.

Détrempe

On constate depuis peu un retour en force de la peinture ancestrale, simple blanc (sorte de craie fine) dissout dans l’eau avec de la colle animale et des pigments. La détrempe a longtemps été utilisée à l’intérieur des vieilles maisons parce qu’elle laisse respirer les murs en évacuant l’humidité. Mais si elle revient à la mode, c’est subtile et de son bel aspect poudré (poudre qui «tient» si elle est faite avec de la colle de peau de lapin de bonne qualité). De plus, une seule couche suffit.

Rappelez-vous cependant qu’elle éclaircit beaucoup en séchant et qu’il vaut mieux faire un échantillon et le laisser sécher pour vérifier si vous avez mis assez de pigment (si vous êtes pressés, accélérez le séchage avec un sèche-cheveux). Quand la couleur vous convient, passez la détrempe avec un large pinceau en bandes verticales régulières et toujours dans le même sens et le plus régulièrement possible.

Vous pouvez très bien passer plusieurs couches de détrempe mais attention, il vous faudra tout enlever si vous voulez par la suite utiliser une peinture classique. De plus, elle n’est pas lavable et ne peut être vernie. Cependant, certaines versions contenant un peu d’huile de lin font disparaître partiellement cet inconvénient.

La peinture à la caséine que les colons américains appelaient la peinture au lait offre le même aspect, mais elle est nettement plus durable et résiste mieux à l’eau.

Dans la même rubrique

4 Commentaires sur “Peinture à base d’eau et d’huile: Détrempe, peintures acryliques, laques texturées et texturés”

  1. Patinage d’un meuble ancien en bois

    […] pas que vous aurez besoin de la peinture en fonction de l’apparence recherchée. En général, la peinture acrylique est la plus employée si non vous pouvez opter pour une peinture à l’huile ou bien la peinture […]

  2. Technique du veinurage pour un meuble en bois

    […] peignes ou juste d’un pinceau ayant des poils plus tendres et bien entendu, il vous faut de la peinture à l’huile acrylique à choisir pour la couleur du fond. Peu importe que vous choisissez une peinture mate ou satinée, […]

  3. Rénover le parquet avec la peinture

    […] d’un rouleau ainsi que d’une spatule et bien évidemment, il vous faut la peinture (une peinture acrylique ou une peinture en polyuréthane). Si vous avez opté pour la peinture acrylique donc vous aurez […]

  4. Choisir le sol en bois et la technique de son traitement

    […] aussi facile à adopter est la peinture du sol, vous pouvez appliquer une peinture à bateaux, une peinture à l’huile ou acrylique. En outre, vous avez la possibilité de passer une peinture ayant un effet plus sublime comme le […]

Ajouter un commentaire